S6 - Microfluidique et Nanofluidique

Laurent Davoust, Pierre Joseph, Olivier Liot


La session « microfluidique et nanofluidique » réunit les chercheurs qui utilisent ou étudient les écoulements à petite échelle de longueur (1 nm – 1 mm, typiquement) dans des domaines aussi variés que la mécanique, la physique, le génie chimique, les sciences de la vie ou des matériaux.

Les recherches de nature fondamentale (écoulements à petite échelle, adressage de gouttes, miniaturisation ultime…), tout autant que les développements ou les applications liés aux nouveaux microsystèmes ou microprocédés fluidiques (laboratoires sur puce, screening haut débit, typage sanguin, synthèse chimique…), ou encore l’étude de questions scientifiques grâce à l’outil microfluidique (biomécanique, transport en milieu poreux, écoulements sanguins, organes sur puce,…) sont les bienvenus.

Les différentes approches, éventuellement combinées, peuvent être présentées : théoriques, numériques, techniques ou expérimentales. Les configurations étudiées peuvent être homogènes ou hétérogènes, monophasiques ou multiphasiques : microfluidique en canaux, en gouttes, sur supports papier ou mousse… Les fluides étudiés peuvent être liquides ou gazeux, Newtoniens ou complexes. Parmi les phénomènes évoqués dans cette session, on retrouve par exemple les effets de capillarité, de mouillage, de raréfaction et plus généralement les écoulements couplés exploitant typiquement un large rapport surface/volume : électrocinétiques, électrohydrodynamiques au sens général (électromouillage, diélectrophorèse, électroosmose…), les couplages (bio)chimiques ou thermiques, fluides-structures, rhéologiques, volumiques ou surfaciques.

Publié le 10 décembre 2020 Mis à jour le 2 février 2021