S10 – Ecoulements diphasiques

Jean-Philippe Matas, Céline Gabillet, François-Xavier Demoulin, Pascal Fede, Stéphane Vincent
 

Les écoulements diphasiques sont présents dans de nombreuses applications industrielles (transport et conversion de l'énergie, procédés, ingénierie pétrolière, génie naval, imprimantes, etc) mais aussi à grande échelle dans les écoulements géophysiques (éruptions volcaniques, interactions océan-atmosphère, courants de turbidité...). Ils sont également rencontrés en biomécanique circulatoire et respiratoire (dissémination de la COVID19 par éternuement ou par la toux) ou plus largement dans les applications biomédicales (transport de substances actives). La description et la compréhension de ces écoulements a fait d'énormes progrès au cours des dernières décennies sous l'impulsion conjuguée des avancées de l'instrumentation (caméras rapides, PIV, PLIF), des ordinateurs et des techniques numériques (simulation numérique directe par approches ALE, VOF, Level Set ou de type interfaces diffuses). L’utilisation dans un contexte diphasique de certains concepts théoriques (stabilité hydrodynamique par exemple) a également permis d’améliorer les modèles pertinents pour ces milieux.

La communauté scientifique française alliant mécaniciens, physiciens et mathématiciens appliqués est très présente sur ces différents aspects. Le Congrès Français de Mécanique est l'occasion de rassembler ces nombreuses composantes pour faire le point sur les recherches en cours et les développements possibles.

Les thèmes abordés durant cette session pourront être :
•    dynamique des bulles et des gouttes
•    fragmentation et atomisation ; changements de phase
•    ventilation/cavitation des structures immergée
•    écoulements dispersés : turbulence induite et mélange, contrôle
•    suspensions de particules, de cellules et de fibres
•    dispersion d’inclusions (gouttes/bulles/particules/organismes vivants) dans les écoulements turbulents
•    films tombants, films cisaillés

Publié le 10 décembre 2020 Mis à jour le 2 février 2021